Les volets techniques, économiques ... .

Le projet, ses aspects tecniques, économiques ... .

diapositive29.jpgdiapositive30.jpg

 

Une ligne 225kv sera construite (+ de 100m des habitations au minimum) entre Serre Ponçon et L’Argentière ; une seconde entre le poste « Grisoles » et Embrun.

 

Les élus, des particuliers, ont demandé des modifications des tracés initiaux afin de s’éloigner des habitations, de contourner des zones sensibles… .

 

Il parait important de demander à l’aménageur de nouveaux efforts pour optimiser les tracés de ces réseaux en s’éloignant encore plus de certains points remarquables. 

 

Déboisage :

 

Les nouveaux tracés vont engager par endroits des déboisements conséquents, mais les tracés abandonnés (ligne 150kv + 2x 63kv) vont « libérer » la végétation qui pourra reprendre ses droits.

 

Le secteur Saint Chaffrey (piste Luc Alphand) / Maurienne sera quant à lui totalement débarrassé des lignes HTB.

 

 

 

Les nouveaux postes de transformation seront heureusement mieux intégrés au paysage que ceux existants. Il a été demandé à RTE (lors des réunions publiques) de réaménager le poste situé sous le Roc à Embrun. Ce point particulier mérite une prise en compte particulière.

 

Chaque citoyen peut demander à voir les plans de la totalité du projet à la permanence RTE (route de St André à Embrun).

diapositive32.jpgdiapositive33.jpgdiapositive34.jpgdiapositive35.jpgdiapositive37.jpg

 

Investissement par habitant :

 

Dans ses derniers « gros projets » dans le Var, RTE a investi 300 Millions d’€ pour 3Millions d’habitants soit : 100€ / Hab.

 

Dans le nord des Htes Alpes, ce même aménageur prévoit un budget de 200 Millions d’€ pour 70 000 hab. soit :  2857€ / Hab.

 

LES COMPENSATIONS FINANCIERES : 

 

Actuellement, les lignes de 63 & 150 Kv ne permettent pas aux communes concernées d’obtenir de compensations financières pour occupation de terrain.

 

Par contre, la règlementation française, oblige l’aménageur à octroyer une rémunération annuelle pour le passage des lignes 225 Kv au titre de l’impact environnemental.

Cette compensation est de l’ordre d’environ 1900€/pylône/an; elle est versée à la commune.

Une deuxième compensation forfaitaire est envisagée de la part de RTE envers les communes traversées par le futur réseau aérien. Le montant des rémunérations est indexé au pourcentage* des travaux réalisés pour le chantier des lignes aériennes ; l’enveloppe globale est d’environ 6 000 000,00€ pour le projet à répartir sur les communes traversées par les réseaux 225 Kv.

*environ 8%.

Ces budgets sont réservés essentiellement pour des aménagements de type « infrastructures, projets sociaux culturels… » avec par exemple le financement de pôles cultures, stations d’épuration, skate parks pour les jeunes … .

 

A l’heure où les budgets des communes sont pénalisés par le désengagement de l’Etat, des Régions… ; ces subventions peuvent parfois permettre d’équilibrer les comptes et d’éviter souvent l’augmentation des impôts des contribuables.

 

 La plus grosse centrale photovoltaique de France est construite à Curbans à moins de 20km de Gap. Afin d'injecter sa production électrique sur le réseau national, elle a du être raccordée via une ligne de 225 000volts. Les retombées économiques sont de l'ordre de 3000€/Ha + 400 000€ de taxes.

C'est un beau projet, relativement discret qui va dans le sens de développer les énergies renouvellables pour participer à la substitution aux énergies fossiles chères et polluantes.

Comme quoi, il a bien fallu un réseau correctement dimensionné pour batir un tel projet d'avenir.

En savoir plus: http://curbans.fr/parc-photovoltaique/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 votes. Moyenne 4.27 sur 5.

Ajouter un commentaire
 

Date de dernière mise à jour : 2012-08-28 21:59:49

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×