Les volets techniques, économiques ... .

Le projet, ses aspects tecniques, économiques ... .

diapositive29.jpgdiapositive30.jpg

 

Une ligne 225kv sera construite (+ de 100m des habitations au minimum) entre Serre Ponçon et L’Argentière ; une seconde entre le poste « Grisoles » et Embrun.

 

Les élus, des particuliers, ont demandé des modifications des tracés initiaux afin de s’éloigner des habitations, de contourner des zones sensibles… .

 

Il parait important de demander à l’aménageur de nouveaux efforts pour optimiser les tracés de ces réseaux en s’éloignant encore plus de certains points remarquables. 

 

Déboisage :

 

Les nouveaux tracés vont engager par endroits des déboisements conséquents, mais les tracés abandonnés (ligne 150kv + 2x 63kv) vont « libérer » la végétation qui pourra reprendre ses droits.

 

Le secteur Saint Chaffrey (piste Luc Alphand) / Maurienne sera quant à lui totalement débarrassé des lignes HTB.

 

 

 

Les nouveaux postes de transformation seront heureusement mieux intégrés au paysage que ceux existants. Il a été demandé à RTE (lors des réunions publiques) de réaménager le poste situé sous le Roc à Embrun. Ce point particulier mérite une prise en compte particulière.

 

Chaque citoyen peut demander à voir les plans de la totalité du projet à la permanence RTE (route de St André à Embrun).

diapositive32.jpgdiapositive33.jpgdiapositive34.jpgdiapositive35.jpgdiapositive37.jpg

 

Investissement par habitant :

 

Dans ses derniers « gros projets » dans le Var, RTE a investi 300 Millions d’€ pour 3Millions d’habitants soit : 100€ / Hab.

 

Dans le nord des Htes Alpes, ce même aménageur prévoit un budget de 200 Millions d’€ pour 70 000 hab. soit :  2857€ / Hab.

 

LES COMPENSATIONS FINANCIERES : 

 

Actuellement, les lignes de 63 & 150 Kv ne permettent pas aux communes concernées d’obtenir de compensations financières pour occupation de terrain.

 

Par contre, la règlementation française, oblige l’aménageur à octroyer une rémunération annuelle pour le passage des lignes 225 Kv au titre de l’impact environnemental.

Cette compensation est de l’ordre d’environ 1900€/pylône/an; elle est versée à la commune.

Une deuxième compensation forfaitaire est envisagée de la part de RTE envers les communes traversées par le futur réseau aérien. Le montant des rémunérations est indexé au pourcentage* des travaux réalisés pour le chantier des lignes aériennes ; l’enveloppe globale est d’environ 6 000 000,00€ pour le projet à répartir sur les communes traversées par les réseaux 225 Kv.

*environ 8%.

Ces budgets sont réservés essentiellement pour des aménagements de type « infrastructures, projets sociaux culturels… » avec par exemple le financement de pôles cultures, stations d’épuration, skate parks pour les jeunes … .

 

A l’heure où les budgets des communes sont pénalisés par le désengagement de l’Etat, des Régions… ; ces subventions peuvent parfois permettre d’équilibrer les comptes et d’éviter souvent l’augmentation des impôts des contribuables.

 

 La plus grosse centrale photovoltaique de France est construite à Curbans à moins de 20km de Gap. Afin d'injecter sa production électrique sur le réseau national, elle a du être raccordée via une ligne de 225 000volts. Les retombées économiques sont de l'ordre de 3000€/Ha + 400 000€ de taxes.

C'est un beau projet, relativement discret qui va dans le sens de développer les énergies renouvellables pour participer à la substitution aux énergies fossiles chères et polluantes.

Comme quoi, il a bien fallu un réseau correctement dimensionné pour batir un tel projet d'avenir.

En savoir plus: http://curbans.fr/parc-photovoltaique/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

11 votes. Moyenne 4.27 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 2012-08-28 21:59:49

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×